top of page
En apprendre plus...

Cher(e)s vacanciers et vacancières, bienvenue en « févriété »❗

Dernière mise à jour : 11 févr.



source photo : © Matthias Schrader/AP/SIPA / SIPA / Matthias Schrader/AP/SIPA

La montagne est en première ligne face au réchauffement climatique.

Vous avez du lire ou entendre, les glaciers reculent, les roches s’effondrent, la neige ne tombe quasiment plus et disparaît... : avec les régions arctiques, les montagnes sont les zones de la planète qui se réchauffent le plus vite. A la clé, des conséquences sur tous les plans apparaissent : tourisme, ressource en eau, pastoralisme, etc. Pour y faire face, chaque territoire est appelé à se transformer.

Mais... les gouvernances économiques et politiques ne font rien, ou à la marge. Cette année encore, vous avez acheté du ski, de la neige et du tourisme d’hiver.

Pourquoi


Parce que toute la communication et le marketing, les investissements, sont tournés vers ce modèle à l’agonie.

La preuve, on vous, on nous, fait croire que des Jeux Olympiques d’hiver pourraient se tenir dans les Alpes du Sud et du nord en 2030.

La réalité est bien différente.

En dessous de 2000 mètres d’altitude, la neige se fait plus rare.

Le changement climatique réduit l’enneigement naturel, en particulier à basse et moyenne altitude. Il pleut plus qu’il ne neige en hiver et la neige fond plus vite. Résultat, le manteau neigeux rétrécit.

En Europe, les Alpes ont perdu près d’un mois d’enneigement ces 50 dernières années. Le manteau neigeux tend à s’y constituer plus tard en hiver, quelle que soit l’altitude. Dans les Pyrénées, même constat, en pire.

Les conséquences sont terribles❗

Si l’activité ski est en difficulté, ce sont bien les écosystèmes, la biodiversité, les forêts, les ruisseaux, l’agriculture, les cycles de l’eau, les bassins versants... la vie... qui sont menacés.

Les sols montagneux s’assèchent. La raison❓ Les températures en hausse : l’eau s’évapore du sol, les plantes transpirent davantage.


Jusque-là les montagnes - connues pour jouer le rôle de château d’eau - n’en ont jamais manqué ; le changement climatique modifie la donne, en bouleversant les cycles hydrologiques. Alimentation en eau potable, agriculture et pastoralisme, neige artificielle, tourisme, production hydroélectrique, etc. autant de secteurs concernés qui doivent apprendre s’adapter en conciliant les usages.

Quand vous verrez les langues de neige qui peut être accueilleront vos familles, merci de penser, réfléchir aux conséquences.


Appréciez la montagne en conscience. Contemplez et regardez, écoutez, observez.

Merci.


Ceci est une communication qui devrait être actionnée par les offices de tourisme, les départements, les gouvernances économiques et politiques, les médias.





350 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

留言


bottom of page