En apprendre plus...

Lettre à Elisabeth Borne, première Ministre




A l’attention de :


Elisabeth BORNE

Agnès Pannier-Runacher

Amélie de Montchalin


Madame la Première Ministre,

Madame la Ministre de la Transition Ecologique,

Madame la Ministre de la Transition Ecologique et de la Cohésion des Territoire,



C’est une évidence largement partagée : il est urgent d’agir pour la biodiversité. Celle-ci est attaquée de toute part et connaît un effondrement inquiétant que documentent les scientifiques de façon alarmante et régulière.


Pour sa part, M. le Président de la République a déclaré récemment que « sa politique sera écologique ou ne sera pas » et s’est engagé à « léguer une planète plus vivable à la jeunesse ».


Vous-mêmes, Mesdames, affirmez qu’il y a urgence à prendre en compte le défi climatique et la protection de la biodiversité : «La transition écologique concernera tous les ministres, on est à un moment où on doit absolument accélérer sur les sujets de climat comme de biodiversité » a annoncé Madame Borne.


Nous nous battons pour la protection de la montagne en général et apportons des solutions soutenables.


Le rôle de château d’eau de la montagne ne joue plus son rôle ; la neige, stockée en altitude au printemps et au début de l’été, est un réservoir naturel destiné à alimenter plus tard l’environnement plus bas. Au fur et à mesure que les jours grandissent, que les températures grimpent, la fonte du manteau neigeux vient alimenter les rivières. Et donc les vallées. Un cycle hydrologique prépondérant, qui permet à la plaine de bénéficier pendant une certaine période de ressources en eau. Mais les sources, les torrents, les rivières, les lacs sont siphonnés pour remplir des retenues collinaires afin d’enneiger artificiellement, la biodiversité est bien mise à mal. Le modèle du tout ski doit changer et vite.


Nous espérons un signe de votre part nous indiquant que, sur les territoires, votre positionnement sera transformé en actes. Nous nous mettons à votre disposition pour toute demande d’informations complémentaires ou pour d’éventuelles rencontres avec vos services.


Nous vous prions d’agréer, Madame la Première Ministre, Madame la Ministre de la Transition Ecologique, Madame la Ministre de la Transition Ecologique et de la Cohésion des Territoire, l’expression de notre très haute considération.


Annecy, le 2 juin 2022.


Correspondance : contact@resiliencemontagne.org

18 vues0 commentaire