En apprendre plus...

#Climat et #lobbys, réalité et fiction



De Anne-Catherine Husson Traoré DG de Novethic

Les pluies diluviennes et tragiques qui se sont abattues sur l'Allemagne et la Belgique ont ramené les experts du climat sur les plateaux de télévision Le belge Jean-Pascal van Ypersele, a répété que le GIEC lance l’alerte depuis trente ans, sans que cela déclenche de réactions proportionnelles https://lnkd.in/d_SaJdM.

Le Français Jean Jouzel convié quelques jours auparavant pour évoquer les Dômes De Chaleur qui pèsent sur le Canada et l’Espagne, avait fait de même. Or quand une actualité brutale s’abat sur un des pays européens dont l’action climatique tarde à se réveiller, le discours compassionnel domine. Les élections allemandes de l’automne changeront peut-être la donne politique mais la première urgence est de déployer, à minima et en mode accéléré, le plan Fit55 annoncé par la Commission Européenne le 14 juillet.

Il montre l’ampleur de la transformation à opérer mais aussi la nature des obstacles qui vont se dresser sur le chemin du Green Deal. Le fantastique lobbying des #SemeursDeDoute qui a accompagné toutes les alertes scientifiques, va redoubler d’ardeur.

Pour en donner une idée la fiction est souvent précieuse. Arte rediffuse en ce moment Jeux d'Influence. Implacable série de Jean-Xavier de Lestrade, elle met en scène un bras de fer haletant et disproportionné entre un géant mondial, producteur de pesticide cancérigène, et un agriculteur et un député qui tentent d’obtenir son interdiction. Les dialogues du second épisode décrivent parfaitement les armes utilisées dans les batailles environnementales : santé humaine contre intérêts économiques et emplois, décrédibilisation tous azimuts de ceux qui veulent préserver l'environnement https://lnkd.in/dVGMagD.


La série démontre très bien que poursuivre, quoi qu’il en coute, un modèle au bilan Cout/Avantage aussi ruineux pour les humains que pour la planète, est payé au prix fort par beaucoup : les agriculteurs pour les pesticides, les populations allemandes et belges pour les phénomènes climatiques comme ces inondations violentes et mortelles.


Si les limites ne sont pas posées par les acteurs politiques et économiques, la réalité se chargera d'en imposer, à l'image du dessin qui circulait au début de la crise du COVID19. Il montrait que ce n'était qu'une vaguelette comparativement aux deux tsunamis qui arrivent Changement Climatique et disparition de la Biodiversité.


Trop effrayant pour beaucoup, ce tableau interroge sur les déclencheurs de l'action protectrice : La peur ? La panique ? L'analyse raisonnable de la balance bénéfices/risques ? La violence du débat sur la vaccination illustre le fait qu'il vaut mieux miser sur le troisième nudge, les décisions raisonnables, pour construire et s'adapter.

https://www.novethic.fr/.../face-aux-intemperies-monstres...


12 vues0 commentaire